top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLN Cy

Rôle de l'amygdale: central d'alerte du système nerveux

Dernière mise à jour : 11 sept. 2023

C'est une structure en forme d’amande située près de l’hippocampe. Il joue un rôle essentiel dans la gestion de nos émotions et en particuliers nos réactions de peur et d’anxiété. Siège de nos émotions les plus primitives, l’amygdale reçoit des afférences directes de différentes modalités sensorielles et se projette sur de nombreuses régions cérébrales, comme l’hippocampe ou l’hypothalamus. L’action amygdalienne a donc un rôle de survie car c’est elle qui nous fait réagir en une fraction de seconde à la suite d’un stimulus menaçant. L’amygdale a également un rôle important dans la reconnaissance des émotions. Les patients victimes de lésions bilatérales de l’amygdale souffrent d’une véritable anesthésie des émotions et ne connaissent plus ni l’angoisse ni le plaisir.

Le fonctionnement amygdalien est perturbé lors d’un épisode dépressif. En effet, on observe une augmentation de son volume chez des sujets pris en charge pour un premier épisode dépressif. Les études d’imagerie fonctionnelle mettent en évidence une réactivité amygdalienne plus importante chez les sujets déprimés au cours de la présentation de stimuli à forte charge émotionnelle, confirmant ainsi le rôle de cette structure dans la régulation des émotions. La perturbation du fonctionnement amygdalien est ainsi responsable des symptômes que l’on retrouve chez les patients déprimés : une agitation anxieuse, une irritabilité, une hypervigilance, des réactions de sidération fréquentes.

Source: https://www.neuroplasticite.com/comite-scientifique/ Pr Franck J. Baylé, Professeur des Universités-Praticien Hospitalier, Université Paris-Descartes,Hôpital Sainte-Anne, Paris

Dr Raphaël Gaillard

Chef de clinique – assistant, Service du Professeur Olié, Centre Hospitalier Sainte Anne, Paris

Dr Fayçal Mouaffak

Service Hospitalo Universitaire de Santé Mentale et de Thérapeutique, Centre Hospitalier Sainte Anne, Paris


4 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page